Gris limbo

Déontologie

logo-snh.png

En complément de ma charte éthique personnelle, je suis adhérente du Syndicat National des Hypnothérapeutes (SNH) qui a pour vocation de réunir l’ensemble des professionnels de l’hypnothérapie bénéficiant d’une compétence avérée, vérifiée par le syndicat.

Pour une reconnaissance du métier d'Hypnothérapeute

L'Hypnose est une technique thérapeutique très ancienne pratiquée par de nombreux professionnels de la relation d'aide. Pourtant, la profession d'Hypnothérapeute n'est pas encore reconnue par l'Etat.

Le SNH, dont je suis adhérente, œuvre pour que cette reconnaissance ait lieu.

Cela passe, entre autres par la définition d’un socle de connaissances et de compétences afin de garantir la compétence des hypnothérapeutes. Il s'agit de formaliser une Certification Professionnelle en Hypnothérapie qui serait inscrite au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP).

Favoriser la prévention et soutenir la recherche

Dans le domaine de la santé physique et mentale, faire de la prévention est une priorité absolue.

 

L’action de l’hypnothérapeute peut améliorer la qualité de la prise en charge, limiter le recours aux médicaments et réduire le nombre de jours d’arrêts maladie.

 

Cela nécessite toutefois la reconnaissance de la profession, ainsi que le déploiement d’une recherche clinique adaptée.

Garantir la compétence des Hypnothérapeutes

En outre, le SNH a établi un code de déontologie et une charte éthique et de qualité qui appellent chaque professionnel à agir en conscience et en relation avec le médecin traitant du « patient » chaque fois que cela est nécessaire :

https://snhypnose.fr/code-de-deontologie/

https://snhypnose.fr/charte-ethique/

L’adhésion au SNH est conditionnée au strict respect de ces engagements qui constituent le socle de cette profession.